Nature

La grande migration : L’odyssée annuelle des gnous et zèbres d’Afrique

La grande migration est l’un des phénomènes migratoires majeurs animaliers sur terre. C’est le voyage de deux espèces de mammifères entre la Tanzanie et le Kenya dans le but ultime d’eau et de meilleurs pâturages. Un périple mêlant embûches naturelles et prédateurs opportunistes. Cet article vous décrit tout.

Un bref aperçu de la grande migration

Plus de 2 000 000 herbivores se rassemblent durant la grande migration. Formé en majorité de gnous, le groupe est complété de zèbres et de gazelles.

Le voyage forme une boucle de plus de 1 000 km depuis les plaines du Serengeti au Massaï Mara. Les gnous et les zèbres parcourent en moyenne 80km par jour à la merci des divers prédateurs qui rôdent. Ce qui ne les arrête en rien dans leur quête. Une histoire extraordinaire de la faune dont vous pouvez en savoir plus sur franceanimaux.

Les phases de la grande migration

Son début dépend des pluies entre janvier et mars dans les plaines du Serengeti. Un lieu où ces troupeaux sont la proie des lions et autres félins.

La progression migratoire se fait vers l’ouest du Serengeti entre avril et mai. Mais elle remonte plus au nord vers la fin de cette période, car vient la transition entre saison pluvieuse et saison sèche.

En juillet, pour rejoindre le Massaï Mara, le super troupeau se regroupe pour la traversée de la Mara River. Un dernier obstacle mortel de par la quantité de noyade dans la rivière et la présence de nombreux crocodiles à l’affût.

Les autres animaux de la grande migration

Les prédateurs jouent les seconds rôles de cette aventure. Ils ne migrent pas, mais sont à différents lieux tout le long du trajet. Les lions, hyènes et guépards entre autres se contentent de se servir dans cet énorme “buffet à volonté“ que forme cet attroupement.