Général

Pogona vitticeps : 3 choses à savoir sur leur entretien

Encore connu sous le nom de dragon barbu, le pogona vitticep est un reptile très apprécié en raison de sa sociabilité vis-à-vis de l’humain. Bien que facile à entretenir, son élevage nécessite certaines connaissances sur ses conditions de vie. Nous vous proposons dans ce billet 3 choses essentielles à savoir sur l’exercice.

Choisir un terrarium du pogona vitticep adapté à sa taille

Pour élever un dragon barbu dans les conditions adéquates, vous devez être attentif quant au choix de son terrarium. Le volume de ce dernier doit être proportionnel à la taille du reptile. Par exemple, prévoyez une captivité d’au moins 60x40x30 (largeur x profondeur x hauteur) pour un pogona juvénile.

Au cas où l’animal serait déjà adulte, un terrarium de 120x70x70 sera idéal. Bref, sachez que votre pogona vitticeps sera beaucoup plus à l’aise si son environnement est de grande taille.

Prévoir un décor dans le terrarium

Après avoir prévu le terrarium du reptile en question, vous devez nécessairement penser à son aménagement. Pour commencer, installez-lui une cachette qui lui permettra de se mettre à l’abri du besoin.

Toujours pour le décor, placez une branche sous le point chaud. Cela permettra à l’animal d’être en hauteur lorsqu’il sentira le besoin de profiter du soleil. Aussi, il aura besoin d’un équipement lui permettant de bien profiter du calcium présent dans ses aliments. Pour ce faire, vous pouvez lui installer un néon à ultraviolets.

Entretenir l’animal selon son âge

L’alimentation d’un dragon barbu varie au fur et à mesure que son âge augmente. En effet, un jeune pogona peut être nourri tous les deux jours avec 5 à 8 grillons. Si vous désirez que ses muscles se développent rapidement, saupoudrez les insectes de calcium trois fois par semaine. De même, il est possible de prévoir quelques morceaux de salades ou de légumes.

Par ailleurs, à l’âge adulte, l'alimentation du pogona devra être beaucoup plus variée. Certes, vous pouvez maintenir les grillons, mais il faut également penser aux blattes, criquets ou encore aux vers de morios. De même, son alimentation à ce stade se repose également sur les végétaux.